Le lapin du 12ème arrondissement

26 novembre 2015 § 1 commentaire

J’attends Y dans un Kebab.

J’ai pris une cannette de 1664 parce que je ne pouvais pas avoir de verre de vin.

Je viens de me faire virer d’un restaurant de nourriture chinoise casher.

Je n’aurais pas dû débarquer aussi brutalement et demander à la femme blonde derrière le comptoir :

« Bonjour, est-ce que je peux juste m’asseoir pour prendre un verre ? »

J’étais pas bien, je venais d’apprendre de la part de Y que je devais l’attendre encore 30 minutes, dans le froid, rue de Charenton.

Je n’ai pas le courage de lui poser un lapin bien mérité.
Retourner en pleurant dans ma piaule infâme en banlieue.
Alors puisque c’est comme ça, je fais le tour des vitrines.
Un dimanche soir dans le 12ème, autant dire que c’est très calme.

Je ne suis même pas sûr qu’il va se ramener.

ghjghjgg.png

 

 

 

 

Je choisis de m’asseoir dans un Kebab face à la rue parce que je ne veux pas qu’il m’échappe.

A force de fréquenter ce genre de lapins, j’ai développé une sorte d’instinct de chasseur.

Je considère que si l’on me fuit plus ou moins subtilement, c’est que je dois être très dangereux.

Les gens dangereux sont beaucoup plus cool que ceux que l’on se permet de faire attendre seule, dans le froid, un dimanche soir, dans le 12ème arrondissement.

J’ai 25 minutes encore d’indulgence.

images-8.jpeg

 

 

 

 

 

Après cela, je prévois le moment critique où je vais me décomposer progressivement.
Je me vois déjà trainer mes jambes et mes bras le long des roues des voitures.

Un seul mot, une seule pensée devant l’Eternel : « Putain, il m’a encore eu ce con ».

J’ai tenu environ 15 minutes dehors avec ma 1664.

La décoration d’intérieure du Kebab évoque un lieu hybride entre la Méditerranée et l’Inde.

Il y a des rameaux d’olivier rouges collés sur les murs et une photographie 50 sur 30 cm d’un palais blanc qui ressemble au Taj Mahal.

Plusieurs images d’une capture ratée à Saint-Denis.

Heureusement que le son du téléviseur est trop bas, je peux faire comme s’il s’agissait d’une réalité lointaine, un autre pays peut-être

images-9.jpeg

 

 

 

 

 

 

Je demande combien pour la bière et qu’est-ce que c’est sur la photo.

On m’apprend qu’il s’agit d’une mosquée turque, autrefois une église, peut- être avant un temple. Mes interlocuteurs ne sont pas d’accord.

Le mec qui était planté à côté de la viande tournante me demande de me lever. Nous visitons tous ensemble sa boutique.

Il y a au moins une dizaine de bâtiments blancs sur fond bleu, ce sont plusieurs lieux de culte en Turquie.

Ulu Cami de Bursa, elle est un peu austère je trouve, un peu calviniste sur les bords avec ses minarets qui ressemblent à des cheminées d’usine.

Plus loin, je vois une scène d’intérieur avec une fontaine complètement bleue. De grands dessins noirs, des lettres en fait. Des déformations dignes des plus belles tentatives des surréalistes, quoique notre alphabet romain résiste trop souvent aux fantaisies des calligraphes.

 

hhhh.jpg

 

C’est toujours Ulu Cami de Bursa, une vue intérieure cette fois.

J’avance dans le couloir, voilà La Coupole du rocher, classique.

La rencontre entre une coupole byzantine et un octogone parfait offre la vision d’une forteresse. Je me demande si l’aspect circulaire des lieux de culte musulmans est à relier avec une certaine attention à la trajectoire du soleil.

L’exotisme est absolu pour moi, ça n’a pas l’air d’être très différent pour les autres visiteurs. Certains n’y sont jamais allés, ou juste pendant les vacances.

Pour d’autres, il s’agit d’un souvenir d’enfance, ou tout simplement d’un doux fantasme.

Je suis un peu chez eux tout en pouvant consommer une bière, attendre quelqu’un qui n’appartient pas à leur monde.

Y me rappelle, je dois sortir.

images-3.jpeg

 

 

 

Publicités

§ Une réponse à Le lapin du 12ème arrondissement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le lapin du 12ème arrondissement à Le Journal de mercredi.

Méta

%d blogueurs aiment cette page :